Cartes de voeux


Messages



UneCarteDeVoeux sur Facebook

Pour recevoir les dernières cartes...

  Print
Saints Apôtres Pierre et Paul

Saint Pierre et Saint Paul

Simon, fils de Jonas, aussi appelé Kepha (en araméen) ou Simon-Pierre, est un disciple de Jésus de Nazareth. Né au début de l'ère chrétienne en Galilée et mort vers 65 à Rome selon la tradition, il est membre du groupe des Apôtres, parmi lesquels il semble avoir tenu une position privilégiée. Il est considéré comme saint par les Églises catholiques et orthodoxes, sous le nom de saint Pierre.

Dans la tradition du catholicisme romain, il est le premier évêque de Rome et fonde ainsi la primauté pontificale dont l'actuel pape est le 266e successeur. Son personnage a suscité un grand nombre d'œuvres artistiques, en particulier dans l'Occident latin, dans une abondance qui tranche avec le peu de choses que l'on connaît du personnage historique.

Son nom

Pierre est le surnom traditionnel d'un personnage qui s'appelle probablement Simon et a reçu de Jésus de Nazareth l'appellation symbolique de Kepha qui signifie « pierre », « roc » ou « rocher » en araméen. Ce terme se traduit par Petros en grec puis Petrus en latin et enfin Pierre en français. Ce surnom semble souligner un trait de caractère marquant de ce disciple qui tient une place prééminente dans legroupe des douze apôtres de Jésus.

Fêtes de saint Pierre dans les Églises orthodoxe et catholique

La Saint-Pierre

La Saint-Pierre est fêtée par l'Église, aussi bien catholique qu'orthodoxe, le 29 juin, date à laquelle la tradition situe le martyre de Pierre, crucifié la tête en bas dans le circus vaticanus. C'est aussi la Saint-Paul. Paul serait mort le même jour (soit la même année, soit deux à trois ans plus tard, selon les sources), décapité sur la route d'Ostie. L'apôtre des juifs et l'apôtre des gentils sont ainsi unis dans leur mort et leur fête : l'Église y voit un symbole de l'union ecclésiale.

Chaire de saint Pierre à Antioche

Le 22 février, la Tradition fête le premier siège épiscopal de Pierre. C'est dans cette ville du Moyen-Orient, à cette époque troisième grande ville de l’empire romainaprès Rome et Alexandrie, que Pierre ouvre son apostolat vers les gentils. La Tradition y voit aussi le lien intrinsèque qu'il y a entre les Églises latines et orientales. La fête de la chaire de saint Pierre est très ancienne, étant attestée avec certitude à Rome au ive siècle. Pour autant, ce n'est qu'au xvie siècle que la « titularisation » du siège est effectuée, avec l'apparition de la deuxième fête en l'honneur du siège pétrinien.

Chaire de saint Pierre à Rome

Le 18 janvier, la tradition fête le siège romain du pontife : cette fête, qui semble d'origine gallicane, est adoptée dans le calendrier romain tardivement : elle est fixée par le Pape Paul V en 1557. C'est à cette époque que la fête de février est attribuée au siège d'Antioche. Après la réforme du calendrier qui a suivi le concile Vatican II, les deux fêtes ont été réunies au 22 février.

Fête de saint Pierre-aux-liens

Le 1er août dans l'Église catholique et le 16 janvier dans l'Église Orthodoxe sous le vocable « Chaînes de Saint Pierre ». Cette fête rappelle l'épisode raconté dans les Actes des Apôtres au chapitre 12 (Ac 12. *) : Alors que Pierre est dans une prison de Jérusalem, un ange vient le délivrer et faire tomber ses liens. Il peut alors, croyant avoir rêvé, revenir chez ses amis, à leur grande surprise.

Fête de la dédicace des Basiliques Saint-Pierre et Saint-Paul

Le 18 novembre, les deux grandes basiliques romaines, consacrés à Pierre et Paul sont fêtées ensemble : C'est encore une fois l'occasion pour l'Église d'unir ses deux apôtres.

 

Paul de Tarse


Paul de Tarse (à l'origine Saul) ou saint Paul pour les catholiques (né v. 8 à Tarse, en Cilicie (auj. İçe, en Turquie) – mort v. 67 à Rome) est l'une des figures principales du christianisme, autant par le rôle qu'il a joué dans son expansion initiale, que par son entendement de l'enseignement de Jésus.

Selon le Nouveau Testament (livre des Actes des Apôtres et Épîtres de Paul), Paul se revendique comme l'un des apôtres de Jésus-Christ qui, quelques années après sa mort, résurrection et ascension, lui serait apparu et l'aurait converti. Les apôtres sont douze avant la mort du maître, et douze après sa mort par le remplacement de Judas par Matthias. Paul est institué apôtre par le Christ lui-même et, de ce fait, devient le 13e apôtre.

Rôle de Paul dans la fondation du christianisme

Un courant minoritaire parmi les historiens soutient que Paul est le fondateur véritable du christianisme du fait de sa théologie et du rôle qu’il a joué dans la propagation du message chrétien aux païens. Cette idée est réfutée par d'autres historiens, comme Étienne Trocmé.

Voir les cartes Bonne fête St. Pierre et Paul!

Retour

legs